♠ Яøzεη MΛιdeη ЯPG √2 ♣

La V2 du forum RPG des Rozen Maiden! Découvrez le 'jeu' de combat ''l'Alice Game'' Devenez une poupée vivante, une Rozen Maiden ou même un humain choisi pour servir une poupée.. accepterez vous le pacte de la rose? Qui deviendra Alice ?
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les pires des combats ... Ce sont ceux contre les gens qu'on aime.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stella III
Poupée Étoilée de Dieu
avatar

Messages : 2032
Amis/Ennemis : Mes soeurs, mon Créateur & mon Medium, Tsukyo? / Les autres poupées & les filles qui trainent trop près de ...
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 24
Rosa Mystica : La mienne. Et je ne la perdrai pas.

MessageSujet: Les pires des combats ... Ce sont ceux contre les gens qu'on aime.   Mer 14 Juil - 17:46

[Pour situer : 10 Mars. Environ une semaine et demie après le combat contre Kiseki.]

Je me retrouvai dans l'espace. Comme à mon habitude, j'étais partie de mon Sanctuaire, j'y avais réuni toute mon énergie et je m'étais élancée. C'était la première fois que je ressentais autant de choses dans mon voyage. Le vent, si violent, fouettait mon visage. Il enveloppait mon corps qui se battait pour avancer. Je ne me faisais aucun souci là dessus. Ce n'était pas parce que je ressentais des sensations physiques que je n'étais pas capable d'effectuer le voyage.

J'arrivai sur la planète où vivais mon Créateur et pris une profonde inspiration. Du courage. J'avais besoin de courage. J'aurai dû aller voir Riko pour en prendre, mais justement ... Le courage me manquait. Qu'aurait-il dit s'il avait su ce que je préparais? Que dira-t'il? Et que dira mon Créateur?

J'avais pris ma décision ...

Je marchai jusqu’à la porte et y frappai trois petits coups. Inutiles, bien sur. Il m’avait entendue et m’ouvrit la porte en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Il me sourit gentiment, comme un père, et m'ouvrit les bras. Je m'y blottis rapidement, consciente que c'était peut être la dernière fois. Uchuu ... Il m'emmena à l'intérieur et me déposa sur la table qui lui servait de plan de travail.


- Alors ma Stella ... Tu as gagné? J'étais inquiet, je n'ai plus eu de nouvelles à un moment du combat ... Mais si tu es là ... C'est que tu as gagné, non?

Pourquoi pensaient-ils tous que si j’étais encore en vie, c'était parce que j’avais gagné? Ce n'était pas une évidence. Kiseki était une personne clémente. Je ne répondis pas. Avoir gagné ... ou pas ... Ca n'avait pas d'importance pour moi. Ca n'en avait plus. Maintenant ... Je voulais être humaine. Et c’était pour cela que j’allais voir Uchuu.

- Uchuu …

Il me regarda d’un air interrogateur. Comment allais-je lui dire ? Lui qui était si fier de ses poupées … Moi j’étais … la bête noire …

- Uchuu je veux devenir humaine.

Incompréhension totale qui se lisait dans son regard. Un regard d’humain … Il n’y avait pas plus expressif. Je comprenais tout dans le regard de mon Créateur, dans celui de mon medium. Et là … C’était mauvais.

- Stella …
- Ecoute moi Uchuu …
- Les humains …
- Uchuu, je sais que tu les hais, mais …
- Tu ne peux pas …
- ECOUTE MOI !

J’avais atteint ma limite. Je n’en pouvais plus de ne plus être écoutée depuis quelque temps, j’avais besoin qu’on s’intéresse à moi, à mon conflit intérieur, et je me retrouvais face à des murs, qui généralement ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez. Je me pinçai les lèvres, à m’en faire mal. C’était la seule façon que j’avais pour ne pas que mon visage se crispe … Comme si … je pleurais …

- Uchuu … Tu voulais … tu voulais prouver aux humains que te poupées étaient les plus parfaites, non … ? Eh bien … Tu as réussi … Puisque je ressens … des sentiments … humains …
- Stella, les humains, ils ne sont pas tels que tu les vois … Ils s’entretuent, se font des coups bas …

Il parlait par expérience.

- Et …. Et nous ? Tu nous as vues nous battre ? Nous sommes pareilles que les humains ! Nous sommes aussi vils et perfides ! Mais tout comme les humains, nous sommes capables d’autres choses … De choses meilleures… Nous sommes capables de faire du bien à certaines personnes … Rien que par notre présence … Nous sommes capables … Nous sommes capables d’aimer …
- L’amour est la pire chose qu’il puisse arriver à un humain… Vois, j’étais amoureux de mon travail et …
- Je ne suis pas d’accord ! Moi … C’est ce qui me donne de la force …
- Tu ne sais pas ce que tu dis.
- Tu ne le sais pas plus que moi !
- Je refuse !
- MA VIE N’EST PAS LA TIENNE !!!

Ces mots résonnèrent dans la bâtisse. Le ton était monté. Très vite. Et je m’étais emportée.

Il posa sur moi des yeux blessés. Les miens l’étaient tout autant, et à force de regarder les humains, j’en avais pris les expressions. Je ne pouvais pleurer et pourtant mes sourcils se courbaient, mon visage se tordait.


- Uchuu … Même si je t’aime … Ma vie n’est pas la tienne … Même si ça te gène … Il faut que tu comprennes …

Je m’approchai doucement.

- Uchuu … Laisse moi être humaine ...
- Stella, tu es une poupée !
- Est-ce parce que je suis une poupée que je n’ai pas le droit d’aspirer à une vie meilleure ??? Uchuu ! Je ne veux plus me battre ! Je ne veux plus risquer de le tuer encore !

« Le » … Je ne voulais pas parler de « lui » mais c’était sorti … Le visage d’Uchuu s’assombrit de nouveau.

- Et il est humain, reprit-il.

Oui, il était humain. Là était le problème.


- Donne-moi une chance pour qu’il m’aime, rends-moi humaine.
- Je viens de te dire que tu ne pourrais …
- Tu peux me faire un corps … plus grand … comme Galactica …

Il me regardait intensément. C’était une trahison pour lui. Et moi je trahissais mes sœurs.

- Je ne peux pas … cautionner ça … de toi ! Stella … tu m’as toujours apporté du bonheur … J’ai tellement souffert pour toi … Tellement eu peur …
- Uchuu, je suppose que ça a été comme ça pour chacune de mes sœurs.
- Mais aucune d’elle ne s’est brulé la main ! Elles n’ont pas encore commencé le Alice Game ! Et je n’ai pas eu à les refaire plusieurs fois pour qu’elles soient comme je les souhaitais ! Stella, tu es ma plus grande création…
- Tu peux toujours faire mieux que « celle qui veut devenir humaine ».
- Stella …

Il se tut et je respectai son silence.

- Stella, j’accepte de te faire ce nouveau corps …

Mon visage s’illumina.

- Mais je veux que tu continues le Alice Game.
- Mais …
- Stella …
- Tu viens de dire que tu as toujours peur pour moi et pourtant …
- Je ne peux pas accepter de t’avoir créée pour …
- Rien ?

Il ne répondit pas. Triste, ou en colère, les mots dépassent la pensée … Je le savais.

- Uchuu …

Il se taisait. Moi aussi. Puis il me tourna le dos et haussa les épaules. Une fois, deux, trois … Sans plus s’arrêter … Il plaça la main à hauteur d’environ 1,50m et, par-dessus ses larmes, je l’entendis murmurer.

- Cette taille … Ca te va ?

Je devais lever la tête pour voir sa main. Je me souvenais de Riko … Et cette taille là … ce serait parfait.

- Oui, répondis-je simplement.

Il hocha la tête, semblant déjà ailleurs.


- Je te préviens … Si tu ne combats pas …

Il se tourna vers moi et m’adressa, les yeux rougis de larmes, un regard plein de haine :

- Je reprendrai tout ce que je t’ai donné.

Je baissai les yeux, consciente de ce que cela voulait dire. Il me prendrait mon corps « d’humaine » … Mon Fragment … Qu’en ferait-il ? Le briserait-il ? Pour ne plus jamais avoir de nouveau à faire à la traitre … « Celle qui voulait devenir humaine » ….

- Je … je me battrai, Uchuu.

Il ne me prêta pas attention, griffonnant sur un papier. Je le regardai et finit par demander :

- Tu … tu as besoin de quelque chose ?
- Que tu t’en ailles.

Le choc fut terrible, mais je l’encaissai, espérant que ça irait mieux la prochaine fois.

- Je …

Silence. Je soupirai en silence et tournai les talons.

- Merci … Père.

La porte claqua derrière moi et je repris le chemin de la Terre. La terre… où vivaient les humains. Les humains … et mon medium. Mon medium ... Comment me battre sans l’épuiser ? Devrais-je … devrais-je … changer ?

J’arrivai sur Terre et la première jambe que je posai au sol fut si frêle que je tombai. J’utilisai mes bras pour me retenir mais eux aussi faillirent. Je me retrouvai allongée par terre … Recroquevillée … J’avais mal … Mal … si mal… si triste …


- Riko ……

_________________
Stellita lâche tout pour le moment et délègue.
Pour me joindre, msn.

Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumactif.com/portal.htm
 
Les pires des combats ... Ce sont ceux contre les gens qu'on aime.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?
» La décapitalisation de la classe moyenne
» Washington et les grandes compagnies pétrolières se sont battus contre PetroCari
» De Norman Maclean - Ce sont ceux avec qui nous vivons, que nous aimons et que nous devrions connaître, qui nous échappent. • Cornélia
» LEVI - « Les fous ce sont ceux qui acceptent de vivre comme du bétails » Felinae, sous-chef

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♠ Яøzεη MΛιdeη ЯPG √2 ♣ :: { RPG } :: [Lieux Spécifiques] :: [Sanctuaire de Stella]-
Sauter vers: