♠ Яøzεη MΛιdeη ЯPG √2 ♣

La V2 du forum RPG des Rozen Maiden! Découvrez le 'jeu' de combat ''l'Alice Game'' Devenez une poupée vivante, une Rozen Maiden ou même un humain choisi pour servir une poupée.. accepterez vous le pacte de la rose? Qui deviendra Alice ?
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stella III
Poupée Étoilée de Dieu
avatar

Messages : 2032
Amis/Ennemis : Mes soeurs, mon Créateur & mon Medium, Tsukyo? / Les autres poupées & les filles qui trainent trop près de ...
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 24
Rosa Mystica : La mienne. Et je ne la perdrai pas.

MessageSujet: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Mar 29 Déc - 2:15

Stella avait, bien auparavant, saisi le carton d’invitation qu’avait reçu Riko pour un "bal", ou quelque chose comme cela. Elle l’avait examiné, essayant de comprendre ce qu’était que cette chose. Puis, plusieurs fois, elle s’était rendue à l’adresse indiquée, et regardait par la fenêtre de la salle : des gens s’y affairaient, et elle regardait ça en pensant : « Que vois-je? des nains? Tout autour d'un sapin, tiens, mais qu'est-ce que ça veut dire? C'est fou! Ils l'ont couvert de milliers d'ustensiles, des lampes accrochées à des fils, et ils s'amusent tous à la fois je me trompe peut être mais je crois que c'est la joie… »¤

Qu’était-ce que cette fête? C’était … c’était complètement idiot ! Et Riko … Il allait y aller? Non… non pas possible, il était trop antisocial pour ça. Et puis, il n’allait pas la laisser seule? Il n’allait quand même pas OSER la laisser seule??

La main de la poupée alla, par colère, se cogner contre la vitre et elle eut juste le temps de s’accroupir pour se cacher. Une jeune femme ouvrit la fenêtre pour regarder ce qu’il se passait, mais ne vit rien et soupira.


- Je dois être fatiguée … J’espère que je tiendrai pour la fête de ce soir.


Car oui, c’était ce soir, enfin, depuis tout ce temps que ces humains l’attendaient, elle était toute proche, leur fête. Alors, Riko allait la laisser toute seule ce soir ? Et Tsukyo, où était-elle ? Stella irait peut être lui rendre une petite visite. Elle préférait la voir seule, parce que lorsque Riko était là, Tsukyo en profitait, pour aller sur ses genoux …

Mais zut enfin, il était à elle ! A elle seule, pas à une autre …

- …fille ?

La jeune femme à la fenêtre baissa les yeux en direction de Stella, qui n’avait pas prit la peine de se cacher. Elle lui sourit, Stella ne lui rendit surement pas et partit en trombe.

- Il y aura d’autres filles? Il va me laisser seule pour elles?? Oh non, oh non non non mon garçon, ça va pas se passer comme ça!

Marchant résolument, tête baissée, poings serrés, ses lèvres s’étirèrent en un rictus sadique et ses yeux pétillèrent d’odieusité.


- Tu vas voir, tu vas voir je serai là …A chaque instant je t’observerai, et au moindre faux pas, tu peux être sur qu’elle sera gâchée, ta fête…

La jalousie tournait de plus en plus à la possession abusive, et c’était dangereux. Stella changeait elle de nouveau? Quel était ce sentiment qui, malgré son assurance et ce visage si cruel, tiraillait son "cœur" rien qu’à l’idée qu’il en aime une autre?

Son combat intérieur n’était pas visible, aussi, la personne qu’elle percuta à ce moment ne put se rendre compte que de cette expression sinistre qu’elle portait. Néanmoins, tomber dans cette chose blanche si froide la fit grimacer, ce qui devait la rendre plutôt drôle. Stella grogna, rouvrit les yeux.


- AH!!!

Elle n’espérait qu’une chose : qu’il ne l’ait pas entendue.

- Riko ! s’exclama-t’elle en prenant appui au sol pour sauter à son cou.

*Tu es à moi*, pensait elle. *A moi et à moi seule.*

¤[PS : "Que Vois-Je?", ou plutôt "What's This?" du "Nightmare Before Christmas"
(dont la traduction pourrie est "l'Etrange Noël de Mister Jack"
mais que le film de toute' il est super *Q*]

_________________
Stellita lâche tout pour le moment et délègue.
Pour me joindre, msn.

Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumactif.com/portal.htm
Riko Tsumi
Propriété de Stella ~
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Mer 30 Déc - 14:25

- La soirée approche. J'y vais ? J'y vais pas ?

Assis sur son lit il observait la carte d'invitation, en pleine réflexion sur l'intérêt d'une telle fête. Il ne connaissait pas grand monde, c'était l'occasion d'en rencontrer hors des cours, loin des professeurs qui le regardaient comme ils le jugeaient.... dépendant du professeur. Il passait du délinquant à l'adolescent à problèmes, sans oublier l'atteint d'une maladie rare. Il voyait la pitié, la crainte, la colère... et leur charabia endormant ! Raaah ! Rien que d'y repenser ça l'énervait.

- Pffff, inutiles....

Il baissa le regard de nouveau sur la carte d'invitation. Il hésitait toujours et laissa son esprit vagabonder. Il laissa un sourire se dessiner sur son visage et sa décision fut prise : Il allait y aller.
Ce qui s'était passé dans son esprit ? Oh, comme bien souvent quand il hésitait, il repensait à ses amis... ces pays... l'Italie.... les fêtes.... la musique....
Il se leva d'un bond et fouilla dans son armoire, sortit un carton où trainaient des fringues qui n'avaient pas trouvé leur place, par manque d'utilisation. Il en sorti une tenue habillée, l'observa et se demanda s'il logeait toujours dedans.
Il entreprit donc de mettre cette tenue et réussit assez aisément.


- J'ai pas trop grandit... mais surtout j'ai pas grossit, quelle bonne nouvelle !

Spoiler:
 

L'enthousiasme le gagnait, il souriait d'un rien et se sentait déjà prêt à danser, voir à chanter... enfin pas avant quelques coupes de champagnes tout de même....

- Les mômes ! Me dites pas que...

Il reprit la carte et baissa la tête et les yeux dans une expression de profonde déception :

"Sans alcool."

- Tant pis...

Il cala l'invitation dans sa poche droite, rangea le carton de fringues, éteignit les lumières, prit son manteau et son écharpe, sortit, ferma à clef, rangea celle-ci dans une poche de son pantalon, cachée par la veste (un soupçon de sécurité...) et pris l'ascenseur, appuyant sur le bouton qui le mènerait au Rez-De-Chaussée.
Une fois la descente achevée et les portes ouvertes, il sortit de l'immeuble, prit à droite et entama sa marche vers la salle indiquée sur le carton d'invitation, pataugeant dans la neige et ramenant sa tête le plus possible dans son écharpe pour se protéger du froid.


- J'espère qu'il fait chaud dans cette salle.

Les minutes passent... le froid gifle les oreilles du garçon. Il aurait bien mit un bonnet mais sa coiffure en aurait pâtit... même si on ne pouvait pas dire que c'était la coiffe de ses cheveux qui lui prenait le plus de temps dans la salle de bain....
Soudain, il aperçoit au loin une petite silhouette vêtue de noire, avec de long cheveux blonds. Il s'arrête et la regarde marcher d'un pas décidé, marmonnant il ne savais quoi en fixant le sol neigeux. La neige... blanche.... la blanche neige.... et grincheuse...

Il retint un fou rire, laissant un large sourire sur son visage qu'il effaça quand elle se heurta à lui.


- AH !!!

Il haussa les sourcils en la regardant, elle paraissait surprise, trop concentrée dans ses grommellements sans doute. Puis elle changea de visage (D'expression... ^^') et lui sauta au cou :

- Riko !

- Stella ! Qu'est-ce que tu fais là ? Un souci ?

Par "souci", il cherchait l'explication à cette image de grincheuse qui l'avait bien amusé quelques secondes plus tôt.

_________________


Riko Tsumi

Mais aussi : Laplace

! Partisan du zutisme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella III
Poupée Étoilée de Dieu
avatar

Messages : 2032
Amis/Ennemis : Mes soeurs, mon Créateur & mon Medium, Tsukyo? / Les autres poupées & les filles qui trainent trop près de ...
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 24
Rosa Mystica : La mienne. Et je ne la perdrai pas.

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Ven 8 Jan - 14:24

Stella était maintenant dans les bras de Riko, elle s'y sentait bien, et une douce chaleur l'emplissait, bien qu'on ne puisse pas dire qu'elle avait froid. Lui, par contre, était apparemment gelé, alors la poupée utilisa le pouvoir de ses étoiles pour que, l'entourant, elles le réchauffent peu à peu.

- Stella ! Qu'est-ce que tu fais là ? Un souci ?

Elle lui sourit, et répondit de sa petite voix mielleuse :

- Non, plus maintenant que tu es là.

Quoi qu'il subsistait en elle un doute : nous étions le jour prévu, l'heure prévue, et il était là.

- Tu ... tu vas à la fête? demanda-t'elle en fourant ses grands yeux bleus océan dans ses prunelles violettes.

Elle n’avait en fait pas besoin de réponse : il portait une « cravate » sous son écharpe, et elle avait appris que les humains en portaient une généralement pour des occasions. Elle prit alors son air de poupée battue [on adapte~] et serra Riko encore plus fort.


- Je peux venir, dis, dis, dis, je peux venir ?

Rien sur son visage ne permettait de savoir à quoi elle pensait, maintenant ni précédemment. Cela dit, elle n’avait sur le moment plus aucune envie de gâcher sa fête : ç’aurait été le mettre dans une position inconfortable, et peut-être le blesser ? Stella ne le voulait surement pas. Lorsqu’elle se mettait en colère contre lui, et qu’elle lui faisait du mal, c’était juste pour lui rendre ce qu’il lui avait fait subir, mais là, il n’y avait aucun raison.

Néanmoins, maintenant qu’ils étaient tous les deux ici, il n’allait pas la laisser sur le carreau ? Stella ne voulait pas en être séparée, pas maintenant, alors qu’il allait s’amuser, elle, qu’allait-elle faire ? Elle se laissa tomber au sol et attrapa sa main.


- Vieeens on rentre à la maisooon !

Qui aurait pu être assez cruel pour dire non à la petite bouille d’amour qu’était la poupée à ce moment ? Riko, bien sur. Riko l’insensible, le méchant médium. Elle lâcha sa main, se doutant que ce n’est pas ça qui pèserait sur sa décision, et alors, continuant de le supplier, elle murmura.

- Tu n’es pas obligé d’arriver pile à l’heure, non ? Tu peux bien passer un petit bout de temps avec ta poupée ?

Elle sourit et reprit le même visage qu’à l’acoutumée.

- Ta merveilleuse petite poupée préférée.

Alors elle lui reprit la main et le tira vers on ne savait où. En fait, elle voulait rallier un parc des environs, s’y installer quelques secondes, jouer avec la cette chose qui brillait sur le sol ?

En quelques minutes elle avait essayé de le faire culpabiliser, de le faire rentrer, d’aller avec lui, puis finalement avait choisi, pour qu’il s’amuse et devienne moins antisocial, de « partager » son temps. Oh bien sur, elle n’allait pas rester longtemps avec lui, elle voulait juste qu’il se souvienne qu’elle existait.

Qu’elle existait, et qu’il ne devait y avoir qu’elle, elle et elle seule, pour lui.


- Dis, Riko? demanda-t'elle. C'est quoi, danser, pour vous les humains?

Quand le Créateur des Uchuu no Doru leur demandait de danser, c'était juste voler dans l'Univers, tout proche, pour qu'il puisse les admirer. Les humains étant incapables de voler, elle se demandait qu'elle parade ils avaient inventé pour substituer à la danse.

- Et tu vas ... danser, ce soir?

Comment lui "interdire" de parler avec des filles, et tout le tralala? Il était humain, après tout. Humain et antisocial. Il parlerait sans doute avec la première personne qui viendrait. Avec son Créateur, c'était le seul homme qu'elle connaissait, et elle ne connaissait pas de poupées masculines. Cette règle ne lui était donc pas difficile à appliquer.

Avec une vitesse ahurissante, la petite poupée se baissa, ramassa de la substance blanche, en fit une boule et la lança sur Riko. A son contact, la boule s'écrasa, et fondit presque instantanément à cause de la chaleur qu'il dégageait. Stella rit, tout comme les enfants qu'elle avait vu faire auparavant. Sinon, cette idée saugrenue ne lui serait jamais venue à l'esprit.


[Aurais-je un jour une réponse? =P Hey!!! Regarde la ch'tite Stellitouille!

Spoiler:
 


En fait elle s'est habillée comme ça sous son poncho si ça se trouve... la folle O_O C'est qu'on caille en ce moment! La preuve la neige empêche les cars de passer chez moi =P]

_________________
Stellita lâche tout pour le moment et délègue.
Pour me joindre, msn.

Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumactif.com/portal.htm
Riko Tsumi
Propriété de Stella ~
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Mer 20 Jan - 19:43

- Non, plus maintenant que tu es là.

Riko afficha un de ses habituels sourires, le genre qu'il arborait en toute situation. Une manière de montrer sa bonne humeur, sa présence. Mais...

- Tu ... tu vas à la fête ?

Même si elle était une poupée, même si elle avait des années de plus que lui, même si elle voyageait dans l'espace plus vite que la lumière, même si plutôt qu'un cœur elle avait un fragment d'étoile, ces choses ne la rendaient pas plus différente qu'une humaine. Avec le temps, Riko avait déchiffré son caractère. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il n'avait pas pris la peine d'informer la poupée de la fête : La possession.
Le pacte rendait la poupée dépendante du médium, pour y puiser sa force. Mais Stella avait.. disons "peur" de perdre cette force. Et elle le prouvait en protégeant son médium de toute approche. Il l'avait compris depuis l'arrivée de Tsukyo. Et les petits détails remarquables avaient confirmé cette sensation au fil des jours et des semaines.
Tout ceci pour en venir à la question de la poupée :


- Hmm...

Il acquiesçait d'un signe de la tête, attendant la suite des évènements :

- Je peux venir, dis, dis, dis, je peux venir ?

Comment répondre ? Même s'il était "antisocial", "insensible" et "méchant", Riko avait un cœur, il appréciait Stella, et c'était difficile de lui refuser quoi que ce soit. Surtout qu'il avait pu admirer sa puissance pour en avoir parfois fais les frais. C'était un détail qui avait son importance dans cette sédition (Firefox dit que ça existe... bref... ça vient du verbe "céder" ^^) de caprices.

- Vieeens on rentre à la maisooon !

Clairement, elle voulait l'empêcher d'y aller. Tenant sa main, elle la lâcha après quelques secondes pour demander :

- Tu n’es pas obligé d’arriver pile à l’heure, non ? Tu peux bien passer un petit bout de temps avec ta poupée ?

Il la regardait avec des yeux interrogatifs, un peu amusés, l'air songeur à la fois. Et puis :

- Ta merveilleuse petite poupée préférée.

Là, il ne put retenir un léger rire silencieux mais ne dit rien. Il claqua sa langue, comme quand il réfléchissait avant de donner une réponse. Le genre de réflexion pour enchainer bien souvent sur un roman ayant pour but d'expliquer clairement une chose ou de baratiner quelqu'un. Comme expliquer en quoi la baisse de la fécondité des pingouins en Afrique Centrale pouvait influencer la température caniculaire dans la chambre du garçon, lui faisant inévitablement attraper un rhume qui l'empêcherait d'aller en cours sous peine de participer à l'extinction d'une espèce rare de moustiques...
Mais revenons-en à nos moutons, qui n'ont, soit dit en passant, aucun problème de reproduction causé par des piqûres de moustiques...


- Dis, Riko ? demanda-t'elle. C'est quoi, danser, pour vous les humains ?

Avant qu'il n'ait pu se lancer dans son explication, Stella avait reprit. Il claqua à nouveau sa langue pour donner une véritable explication à la curieuse poupée. Il s'accroupit devant elle, tenant sa petite main de porcelaine entre ses longs doigts :

- Danser ? Ça dépend des gens, beaucoup trouvent qu'ils ont l'air ridicule en dansant. Pour les autres... c'est un moyen de s'amuser, de se détendre. Après tout dépend de la musique. Soit on s'agite dans tout les sens comme des asticots. Ou bien on se met les uns derrières les autres... on fait des rondes. On se prend par les mains et on tourne... c'est très varié...

Il évita soigneusement les détails de valses ou tangos, pour ne pas préciser les couples trop collés...

- C'est un art pour certains... ils en font leur métier.

- Et tu vas ... danser, ce soir ?

- Je ne sais pas. Je ne connais pas grand monde. Je viens surtout pour l'ambiance, mais danser seul... c'est pas mon truc. J'aime pas danser de toute façon... je préfère m'occuper de la musique.

Il lui fit un clin d'œil en pensant bien sûr au piano. Il n'avait malheureusement pas suffisamment de place dans son appartement, et puis il y a les voisins, et surtout le prix des instruments. Il évita de penser à ce manque pour garder sa bonne humeur et son sourire. Puis il enchaina :

- J'y vais pour faire quelques rencontres... retrouver une vie social... -il leva les yeux vers le coin en haut à droite, l'air pensif, puis reprit - en somme j'ai besoin de me détendre un peu. Mais...

Il passa ses mains autour de la poupée et la porta devant lui avant de tournoyer deux fois sur lui même.

- Je t'emmènerai voir un ballet un jour. Tu verras, la danse c'est un art.

Il aimait voir les gens danser. C'est peut-être ce qui a en partie déclenché son envie de jouer du piano. A moins que ce ne soit l'inverse. Ou peut-être qu'ils se sont aidés mutuellement, ces deux sentiments. Jouer de la musique, voir les autres danser sur cette musique avec joie, mélancolie... se prêtant toujours au rythme de la chanson.
Il reposa la poupée et lui fit un nouveau clin d'oeil.


- Tu me fais confiance ?

Il demandait ça sans montrer clairement de quoi il parlait. En fait, on pouvait comprendre qu'il s'agissait de sa proposition pour le ballet. Mais avec du recul, on pouvait aussi deviner qu'il parlait des doutes de la poupée sur ce qui se passerait dans cette grande salle.
En réalité, il demandait ça sans sujet précis, c'était une confiance de manière générale qu'il demandait. Car lui, il lui faisait confiance. Depuis leur voyage interstellaire, il lui faisait une entière confiance. Il sauterait de la fenêtre de son appartement si elle le lui disait. Enfin il faudrait qu'elle y mette un ton adapté... sérieux.
Mais elle ? Depuis ce voyage ? Ou plutôt, depuis les évènements qui l'avaient précédé... lui faisait-elle confiance avant... il ne le savait. Et il s'en moquait, c'était le présent qui comptait désormais.

_________________


Riko Tsumi

Mais aussi : Laplace

! Partisan du zutisme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella III
Poupée Étoilée de Dieu
avatar

Messages : 2032
Amis/Ennemis : Mes soeurs, mon Créateur & mon Medium, Tsukyo? / Les autres poupées & les filles qui trainent trop près de ...
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 24
Rosa Mystica : La mienne. Et je ne la perdrai pas.

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Dim 31 Jan - 15:59

Alors que Stella déblatérait tout plein de phrases sans queues ni têtes n’ayant pour but que de garder près d’elle son médium, il lui répondit et Stella fut presque surprise de l’entendre parler autant. C’était toujours impressionnant, surtout lorsque ses phrases étaient complètes, et non pas entremêlées de « euh », de « … » ou autre interruption de récit.
Elle ne se rendait compte de cela que maintenant, après avoir lu tant de livres philosophiques : il y avait des mots complexes, des phrases très longues, sans jamais d’approximation grâce aux points de suspension.
Mais apparemment, chez elle comme chez les humains, il y avait perpétuellement des moments de doute où il était impossible d’être ferme en parlant. Bref, n’analysons pas la grammaire de Riko, lui qui ne sait pas écrire « recensement » correctement… Et donc revenons-en au fait présent.

Donc, il expliqua la danse à Stella. C’était pour elle assez ambiguë pour elle. Au début, elle s’imagina un asticot. Les humains rampaient-ils par terre lorsqu’ils dansaient ?
Ensuite il évoqua des files de gens. Elle en avait déjà vu un peu partout : était-ce cela, la danse ?
Il parla alors de rondes. Oui, et alors ?
Pour finir, elle se rendit compte qu’ils se tenaient la main, au moment présent : dansaient-ils pour autant ?
Et tourner… Tourner comment ?


- C'est un art pour certains... ils en font leur métier.

Stella se retint d’ouvrir de grands yeux étonnés. Un art ? Ramper au sol, se tenir la main, faire des rondes, des files, des tours ?? Elle avait sans doute encore beaucoup de choses à apprendre sur les humains.

Elle l’écouta ensuite attentivement. Il n’aimait pas danser, cela voulait-il dire qu’il n’aimait pas lui prendre la main ? Oh là là, trop de choses dans la tête de l’idiote de Stellitouille à ce moment là. Cette idée qu’elle se faisait de la danse réduisait ses capacités intellectuelles à néant au fur et à mesure qu’il parlait.

Essayant de contrôler sa possessivité, et ce dans l’intérêt de Riko, la poupée prit sur soi et fit un gros effort pour dire :


- L’ambiance, il n’y en aura pas beaucoup pour toi si tu restes tout seul dans ton coin… Il faudrait que tu … danses !?

La poupée sentit comme un haut le cœur en imaginant son medium en asticot et ainsi sa voix partit en cacahuète, mais elle fit de son mieux pour reprendre contenance alors qu’il se remettait à parler.

- J'y vais pour faire quelques rencontres... retrouver une vie social... en somme j'ai besoin de me détendre un peu. Mais…

Stella adoptait à peu près le même visage que lui. Effectivement, la compagnie de poupées n’était pas la même que celle d’humains … d’humaines… Mais Stella à cette idée ne pouvait s’empêcher de sentir une pointe de tristesse en elle, une pointe qui blesse énormément, qui s’amusait à rendre la plaie encore plus à vif encore. Avec une mini grimace, qui ne dura qu’une demie seconde, elle s’approcha de son medium de sorte à l’embrasser sur le front lorsqu’il la prit dans ses bras et, l’ayant portée devant lui pendant un petit temps, il la fit tourner.

La poupée en fit surprise, alors, c’étaient ça les tours ? Et les hommes prenaient ils toujours les femmes comme cela pour danser ?


- Je t'emmènerai voir un ballet un jour. Tu verras, la danse c'est un art.

« Un jour… » Ca se savourait. « Un jour », c’était l’expression d’un demain, d’une promesse, d’une -presque- éternité. Tant qu’il ne lui avait pas montré, il n’avait pas le droit de la laisser. Malheureusement cette magnifique réflexion fut coupée lorsqu’elle analysa rapidement ce qu’il venait de lui dire. Parce que le « un jour » était bien, mais que ferait-il ce jour ? Il l’emmènerait voir un … un balai ?? Certains hommes dansaient avec un balai ? Stella, mode complètement perdue, écouta encore son medium.

- Tu me fais confiance ?

- Pour te voir danser avec un balai ?

C’était sorti sans même qu’elle ne put le retenir tellement son étonnement était immense cette fois là. Elle avait néanmoins saisi la tournure polysémique de la phrase mais c’était évidemment cette partie là qui était ressortie de sa bouche. Comme de par hasard et pour bien paraître idiote. La poupée rendit ses yeux le plus bleu possible pour que son medium oublie sa bêtise, mais elle avait l’impression qu’elle ne s’en sortirait pas aussi facilement, de plus, après qu’elle se soit tapé la tête avec sa main restante, ça ne pouvait pas passer inaperçu.

Elle avait bien envie de changer de conversation, là maintenant tout de suite, mais à part « il fait beau ce soir », rien ne lui venait.

Elle n’avait pas répondu à sa question, remplaçant cette réponse qui aurait dû faire partie d’un moment solennel par une idiotie de plus. Elle espérait néanmoins qu’il n’en doute pas.

Quelque chose, malgré tout ce qui s’était passé, malgré ce qui pourrait arriver ce soir, ou plus tard, la poussait à lui faire confiance. Elle n’était qu’une poupée et n’avait le droit que de puiser dans son énergie. Le reste, c’était sa vie, malheureusement elle ne devait pas y prendre trop de place. Elle avait confiance en ce qu’il pouvait lui apporter comme medium. Pour le reste -quel reste ?- elle ne se faisait pas d’illusions.

_________________
Stellita lâche tout pour le moment et délègue.
Pour me joindre, msn.

Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumactif.com/portal.htm
Riko Tsumi
Propriété de Stella ~
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Dim 31 Jan - 18:51

- Pour te voir danser avec un balai ?

Il haussa un sourcil étonné et rit. Elle n'avait pas du saisir tout ce qu'il avait dit. C'était pourtant évident pour lui. Il posa sa main sur la tête blonde et répondit :

- Je ne danserais pas avec un balai non. C'est un nom qu'on donne, ça ne s'écrit pas pareil d'ailleurs. Je ne sais d'ailleurs pas vraiment comment expliquer les choses différemment...

Il leva les yeux au ciel dans un élan de réflexion, de recherche infructueuse. Puis il secoua la tête pour confirmer qu'il n'avait pas de moyen de l'expliquer. Il conclut alors par un haussement d'épaule.

" Tu me fais confiance ? ". Dans la foulée, elle n'avait pas répondu. Mais elle semblait tellement "à l'ouest" qu'il ne pouvait lui en vouloir. Même s'il aurait apprécié une réponse. Il ne savait pourquoi, il recherchait cette confiance. Comme auprès d'une amie ou confidente. Stella était plus qu'une poupée à ses yeux, il le savait. Mais il ne parvenait pas à cerner ses propres sentiments. Jusqu'où allaient-ils ? Les admettrait-il s'il les connaissaient réellement ? Une poupée... un médium... un humain. Il avait pourtant deux poupées, mais Tsukyo semblait plus "jeune", plus espiègle. Comme une petite sœur. Alors que Stella avait cette allure plus mature... fallait-il qu'il se remémore le nombre d'années qu'elle avait de plus que lui ?
Dans son esprit, les idées et pensées s'emmêlaient. Et comme si cela ne suffisait pas, il allait sceller son troisième pacte quelques jours plus tard. Mais nous n'en sommes pas encore là heureusement, contentons nous du bordel spirituel actuel de Riko. Ou plutôt, revenons-en à la discussion, la digression a assez duré.


- Hmm... tu as déjà entendu de la musique n'est-ce pas ?

Eurêka. Enfin en quelque sorte. Riko pensa à chercher dans le côté "humain" de Stella pour lui expliquer la danse :

- En écoutant la musique, tu n'as jamais eu envie de bouger ton corps ?

" Move your body ! " Après coup, l'idée n'était peut-être pas la meilleure qui soit, mais maintenant que c'était dit, il fallait faire avec. Mais au moins, avec la musique il se sentait en terrain plus connu.

_________________


Riko Tsumi

Mais aussi : Laplace

! Partisan du zutisme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella III
Poupée Étoilée de Dieu
avatar

Messages : 2032
Amis/Ennemis : Mes soeurs, mon Créateur & mon Medium, Tsukyo? / Les autres poupées & les filles qui trainent trop près de ...
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 24
Rosa Mystica : La mienne. Et je ne la perdrai pas.

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Dim 31 Jan - 19:54

Riko se mit à rire, ce fut un affront pour Stella.

- Arrête ! protesta-t’elle en essayant de retenir un sourire gêné.

Il était heureux, ça ne pouvait que la rendre heureuse. Mais il se moquait d’elle, quand même !


- Je ne danserais pas avec un balai non.


Soulagement.

- C'est un nom qu'on donne, ça ne s'écrit pas pareil d'ailleurs. Je ne sais d'ailleurs pas vraiment comment expliquer les choses différemment...

Que ça s’écrive pareil ou pas, Stella s’en fichait, il ne lui parlait pas par écrit, alors il fallait qu’il s’explique mieux ! Mais la seconde partie de sa phrase découragea la petite Etoile. Si il ne pouvait pas lui expliquer, ça n’allait pas être bien pratique.

- Hmm... tu as déjà entendu de la musique n'est-ce pas ? En écoutant la musique, tu n'as jamais eu envie de bouger ton corps ?

Le problème était qu’elle n’en avait jamais écouté. Oui, elle n’avait, dans sa vie, entendu que des voix, des gens parler. Elle savait que Kanaria, la seconde Rozen Maiden, maniait un violon, et leur créateur leur avait dit que c’était un instrument de musique.

- Pour FAIRE de la musique, avait-il précisé.

Stella hocha la tête de gauche à droite pour signifier à son medium que non. Elle se sentait un peu idiote. « Bouger son corps »… Maladroitement, l’idiote leva son bras droit. Mais que fait avec un droit, si ce n’est attraper quelque chose ? La poupée n’avait, jusqu’alors, pas fait attention au fait qu’elle était articulée de partout. Elle pouvait tout faire. Elle commença par faire bouger ses doigts, un par un, comme une pianiste. Elle fit ensuite de douces rotations de poignet, puis plia son bras grâce à son coude, etc. C’était un peu une découverte de son corps. Elle glissa ses doigts entre ceux de Riko, comme prenant conscience de tout ce qu’elle était capable de faire avec son corps. Il n’était pas là seulement pour la faire ressembler à quelque chose, pour passer inaperçu, au contraire, elle devait s’en servir.

Elle fit un tour sur elle-même, comme si cela venait tout seul. Rien ne l’enivrait pourtant, ce devait être un réflexe, de se sentir princesse à ce moment…

_________________
Stellita lâche tout pour le moment et délègue.
Pour me joindre, msn.

Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumactif.com/portal.htm
Riko Tsumi
Propriété de Stella ~
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Sam 6 Fév - 13:43

Stella fit non de la tête. Elle n'avait jamais entendu de musique ? Quel affront pour Riko cette fois-ci. Pourtant, c'est vrai qu'il n'avait aucune chaine hifi, radio, mp3 et compagnie. Depuis son déménagement il n'avait pas pris le temps d'acheter ce genre de choses. Il s'était juste arrêté dans un magasin où il avait rêvé devant un magnifique piano à queue, hors de prix évidemment. Il avait alors pris le loisir d'essayer l'instrument, avant de rencontrer Mitsuko... à partir de là, il était entré dans le monde des poupées et avait eu de moins en moins de temps pour lui.
Soudain, il eut le souvenir d'une poupée vêtue de rouge... des roses... des éclairs... il n'avait pas de souvenirs très clairs de cette "époque" et revint au moment présent.

Là, il pu admirer un étrange spectacle, Stella s'était mise à bouger son corps comme si elle le découvrait. Il la regardait avec un air amusé qu'il essayait de cacher au mieux pour ne pas l'interrompre. Elle passa ses doigts entre ceux du garçon et fit un tour sur elle même, Riko conclut simplement :


- C'est ça la danse...

Il lui sourit, prêt à enchainer. Mais il se retint. Déjà qu'elle avait eu du mal à comprendre ce qu'était la danse, il ne valait mieux pas qu'il l'embrouille avec tout les noms et façon différentes de danser.

- C'est encore mieux avec la musique, ton corps bouge tout seul au rythme de celle-ci...

Riko remit sur le tapis ce à quoi il avait pensé quelques secondes avant et annonça, à la manière d'un proche futur... assez incertain :

- Il faudrait que j'achète un mp3...

* Et le PC qui va avec ? Erf... ça se complique là... je vais devoir trouver un apport financier... je me demande comment vont grand-père et grand-mère ? *


Un voyage ? Vers le Nord du pays... pour demander des sous... quel culot de prendre des nouvelles par intérêt. Il pouvait au moins les appeler de toute façon, le reste se règlerait en temps voulu. Pour le moment mettons ça dans un coin de son esprit, sur un post-it collé dans la partie "mémoire" de sa cervelle.

_________________


Riko Tsumi

Mais aussi : Laplace

! Partisan du zutisme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella III
Poupée Étoilée de Dieu
avatar

Messages : 2032
Amis/Ennemis : Mes soeurs, mon Créateur & mon Medium, Tsukyo? / Les autres poupées & les filles qui trainent trop près de ...
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 24
Rosa Mystica : La mienne. Et je ne la perdrai pas.

MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   Sam 20 Fév - 12:16

- C'est ça la danse...

Entendre la voix de son medium l’avait fait sortir de sa transe. Elle releva les yeux vers lui, resserrant l’étreinte de ses doigts.

- C'est encore mieux avec la musique, ton corps bouge tout seul au rythme de celle-ci...

- … Ca doit être drôle, finit-elle par déclarer.

Elle avait sentit la robe qu’elle portait sous son poncho se soulever, et un léger froid toucher ses articulations. Cette découverte d’elle même lui permettrait-il de découvrir aussi des sensations physiques ? Enfin, pas qu’elle ne ressentait rien jusqu’à maintenant. Elle sentait un peu les doigts de Riko sur sa main, elle le sentait lorsqu’elle était contre lui, elle sentait les objets qu’elle touchait, etc, mais jamais elle n’avait ressenti la chaleur, le et le froid, ni le vent lorsqu’il était léger. Il lui fallait obligatoirement quelque chose de fort, de dur pour qu’elle le sente contre elle. Là, elle frissonna. Et rit.

Comme une enfant, elle s’accroupi, toucha la neige, se rendant compte que c’était froid. Mais passons.


- Il faudrait que j'achète un mp3...

- Un aime-pé-trowa ?

Ce soir, il lui déblatérait tout son petit vocabulaire d’humain. Stella avait de nouveau levé la tête vers lui et ses sourcils s’étaient froncés. Mais c’était trop tard, les mots étaient sortis de sa bouche.


- La prochaine fois, tu te tais ! disait une voix dans sa tête.

Après tout, la petite poupée étudiait, en secret, la vie humaine, les sentiments humains. Elle avait appris à se servir de « un ordinateur » et de « un ternet » [mais quelle conne xD] pour ses recherches, et aurait pu, facilement, savoir ce qu’était que ce … cette chose. Elle avait néanmoins retenu une chose : le mot « acheter ». Elle pouvait donc… lui « acheter » cette chose… Il serait content non ?

Elle avait dépensé de l’argent pour sa robe, plus ça … Mais … C’était pour son medium … Elle pouvait bien se le permettre …

La petite poupée semblait perdre la raison. Elle ne pensait pas au fait que, si elle dépensait trop et que ses sœurs avaient besoin de cet argent, elles n’en auraient plus, par sa faute. Mais Riko … il était important lui aussi …

Elle continuait de le regarder, sans comprendre. Il y avait beaucoup de choses, dans les livres, mais parler avec quelqu’un était bien plus enrichissant…

Il faudrait qu’elle accoste quelqu’un … à la bibliothèque … Qu’elle lui demande…

_________________
Stellita lâche tout pour le moment et délègue.
Pour me joindre, msn.

Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumactif.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Des filles ? Comment ça, des filles ?? Hors de question !" [PV <3 Riko </3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Job de rue Baby [Livre 1 - Terminé]
» Intrigue 1
» Les relations père/fille
» "Dis papa comment j'vais la choisir ma baguette ?" "C'est la baguette qui te choisis Maë' pas l'inverse"
» "Ou est passé la nourriture que nous avions envoyée.?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♠ Яøzεη MΛιdeη ЯPG √2 ♣ :: { RPG } :: [La ville] :: [La salle des fêtes]-
Sauter vers: