♠ Яøzεη MΛιdeη ЯPG √2 ♣

La V2 du forum RPG des Rozen Maiden! Découvrez le 'jeu' de combat ''l'Alice Game'' Devenez une poupée vivante, une Rozen Maiden ou même un humain choisi pour servir une poupée.. accepterez vous le pacte de la rose? Qui deviendra Alice ?
 
AccueilAccueil    FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Triste nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hoshi Nozomino
°~L'étoile de l'espoir
avatar

Messages : 301
Amis/Ennemis : N'aime pas avoir d'enemis .. Donc elle considère tout le monde comme son ami...
Date d'inscription : 14/07/2009
Rosa Mystica : Une .. Et elle doit la garder...

MessageSujet: Triste nuit   Mar 4 Aoû - 15:16

Hoshi marchait lentement dans les rues de Tokyo, elle trouvait que tout avait changé depuis son ancienne vie d’humaine. Les anciennes maisons, en bois, avaient disparues lors des reconstructions des bâtisses détruites lors d’événements dévastateurs comme les feux, les tremblements de terres et biens d’autres encore. Quand ont les reconstruisaient l’influence de l’occident se faisait sentir de plus en plus. Les maisons, d’aujourd’hui, étaient maintenant fermées au reste du monde, contrairement à avant on voulait s’ouvrir au monde. Puis les buildings, il y en avait beaucoup trop. Mais, grâce aux buildings on voyait des contrastes magnifiques avec les maisons. Cependant, cela désolait un peu Hoshi de ne plus voir tant de maisons s’ouvrant au monde, elle trouvait que s’était une façon formidable de trouver la paix. C’est justement pour cette raison qu’Hoshi adorait les temples anciens. C’est en pensant à cela qu’elle décida d’aller voir un vieil ami qui était prête, cela allait faire bientôt trois ans qu’elle ne l’avait pas vue. Le temple n’était pas loin, donc elle décida d’y aller immédiatement.

Quand elle marchait, les longs cheveux noirs d’Hoshi flottaient dans l’aire les faisant scintiller comme s’il y aurait des étoiles un peu partout dans sa chevelure. Elle n’avait pas de coiffure particulière, il était lousse et elle arborait une franche sur son côté droit cachant un peu son œil. Ses deux yeux étaient brillants de savoir, le droit d’un mauve lilas qui semblait nous hypnotiser et son gauche d’un bleu océan si pur qu’il nous emporte dans un autre monde. Ses lèvres rouge et pulpeuses était tout à fait saine, des lèvres pour un baisé parfait mais sans l’expérience. Aujourd’hui Hoshi avait opté pour un Yukata à motif de fleurs de cerisiers lilas et d’étoiles bleues. Ce vêtement mettait en valeur les formes parfaites de son petit corps. De plus les couleurs allaient bien avec ses yeux.

Rendu devant le temple, en grande majorité rouge, elle ne pu sentir la présence du prête, cela l’inquiétât un peu. Elle se dit qu’il était peut-être sorti pour ‘X’ raisons. Elle pénétra donc dans le temple où il ya avait pleins de gens. Bon, sa ne faisait pas grand changement au rues de Tokyo, Chaos constant. De plus, un pensée traversa l’esprit d’Hoshi :
* Si cela continue comme sa, on va avoir besoin d’agent pousseur !*
Cette pensée fit rire Hoshi. La poupée imaginait bien les agents arrivé avec leurs gans blanc et poussé tout le monde pour qu’ils rentrent tous dans le temple ! Ne sachant quand le prête arriverait, s’il arriverait un jour, elle arrêta un passant et lui demanda où elle pouvait rejoindre son ami. Le jeune homme prit un aire sombre, puis lui annonça qu’il était mort il y a de cela moins de trois semaines, il lui dit aussi qu’il y avait un sanctuaire non loin de là pour se recueillir à l’honneur de l’ancien sage. Il lui indiqua où il était et lui donna ses condoléances. Hoshi marcha lentement vers l’endroit indiqué par l’inconnu. Elle était très triste et inquiète, elle avait peur qu’il n’ait pas réussis à atteindre le paradis de Bouddha. Rendu au sanctuaire elle s’agenouilla et resta de longe heure à médité et a répondre à ses questions. C’est au bout de plusieurs heures qu’elle découvrit qu’il était rendu saint et sauf au paradis.

Quand, elle eu fini elle s’en alla la tête un peu plus tranquille. Elle le savait en sureté mais, elle était triste d’avoir perdu un ami si cher à ses yeux. Elle marchât lentement dans les rues de Tokyo, elle n’avait même pas peur de se perdre, la tristesse était trop présente dans son cœur, la blessure n’était pas encore cicatrisée, mais elle le serait bientôt. Elle le savait. Tout à coup elle arriva dans un parc. Il était petit et ne contenait que quelques jeux, balançoires, glissades et autres dans le même genre. ‘’Le thème’’ de ce parc était la nature et le vert. Les manèges étaient tout en vert et bleu et ils étaient entourés de plusieurs plantes et d’arbres. Il faisait déjà nuit, C’était par un ciel sans nuages que l’on voyait la lune en forme de ‘’ D’’ parfait et les millions de petits diamants que l’on appelait étoiles. Hoshi décida d’aller se balancer. Le silence de la nuit était brisé par les bruits de chaines de la balançoire. Chokorêto, inquiet sortit de sa cachette et s’agita devant les yeux perdu d’Hoshi.
- Non, mon petit être plein de bonté. Je vais bien. Je suis juste triste d’apprendre la mort d’un viel ami. Quoi ? Pourquoi je ne veux pas aller dormir ? et bien… je ne veux pas encore passer à quelque chose d’autre… Il y a trois ans de cela, lors de notre dernière rencontre, il m’a fait promettre de passer à autre chose lorsque je me réveillerais le lendemain. Il savait que c’était notre dernière rencontre… C’était un brave homme n’est-ce-pas Chokorêto ?
La petite boule de lumière s’agitât dans tout les sens pour approuver les paroles de la poupée. Il était déjà presque minuit quand Hoshi crut sentir une présence. Elle devina qu’elle l’avait belle et bien senti quand elle vit son esprit artificiel se cacher dans son yukata. La tristesse embrouillait sa perception de voyance des choses, donc elle ne savait pas ce qui arrivait vers elle. Un animal ? Un Humain ? Une Poupée ? Elle ne le savait pas, mais elle tenta quand même sa chance.
- Je vous prierais de vous montrer immédiatement, je ne trouve pas drôle que l’on me fasse marcher !
Elle espéra que cela ne tombe pas sur un rat ou un autre animal du genre, cela lui ferait honte de s’être trompé a ce point, mais elle croyait sentir que la présence soit plus forte qu’un simple esprit de rat…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sei

avatar

Messages : 13
Amis/Ennemis : *Sourire* Croyez-moi, vous ne voulez pas vous retrouvez ni dans l'un ni l'autre ..
Date d'inscription : 20/11/2009
Rosa Mystica : (Juste une en stoc u_u) Maiiis si vous voulez, je peux vous libérer de la vôtre ~ ? (Ce serait avec plaiiiiisir)

MessageSujet: Re: Triste nuit   Lun 11 Jan - 0:18

Les rues étaients pleines à craquer, puis, au fur et à mesure que le soleil laissait place à la lune, les gens déffilaients rapidement vers leurs maisons. Peu à peu, les rues principales devenaients désertiques. Quelques rares voitures traversaients d'une rue à l'autre. L'obscurité de la nuit englouti la ville. Les quelques lampadaires fonctionnels se sont allumés et les lumières à l'intérieurs des demeures se fermaients une après l'autre.
Qui sait ce qui peut errer dans les rues la nuit?
Un silence lourd s'instale, la chaleur de l'été se dissipe lentement pour laisser place au froid glacial. Soudain, des bruits de pas rettentissent à un coin de rue près du parc. Ils sont constants avec un rythme rapide. La ville endormie est imprégnée par ce petit bruit qui résonne.
Il semble que ce soit une petite fille qui n'a pas vu le temps défiler. Elle s'entraîne dans une course folle, en empruntant quelque fois le trottoir. Celle-ci entend les chaînes des balancoires du parc, cela semblait avoir pour effet de l'effrayer. Comme dans une ville fantôme. La petite fille pris une autre direction, et arriva ensuite à un coin de rue, celui-ci entraînant dans une ruelle. Cette dernière s'arrête hésitante en regardant les deux chemins s'offrants à elle. Il y a la rue, grande et vide qui est le chemin le plus long à prendre & la ruelle, courte et sombre qui serait un bon raccourci à essayer. Elle reste haletante quelques minutes et pivote vers la ruelle. La petite fille effrayée par le décor de ce lieux tente de la traverser le plus vite possible. Soudain, une flash lumineux jaillit de nul part et la jeune fille tribuche sur un mirroir placé à la verticale du mûre de briques.
Paniquée, la petite entend un bruit de pas, un seul. Puis, au travers d'un rayon de lune passant dans une petite partie de la ruelle, elle distingue avec facilité une longue chevelure argentée ondulée par le vent froid. Le vent déplace légèrement le bout d'une robe blanche, tel un famtôme entièrement vêtu de blanc, la petite fille, terrifiée sur place, tente de se relever sachant qu'elle n'est pas blessée.
Un léger craquement la fait sursauter et, une fois redressée au complet, une ombre sombre se détache du peu de lumière inflitrant la ruelle pour marcher le long du mûre et s'approcher doucement, comme si elle longeait le mûre. Quand tout à coup, l'ombre ouvrit deux yeux rouges écarlates. La fille était debout, bouche-bée, les iris acide l'observait avec une certaine curiosité.

«Réalises-tu que tu aurais pus m'enfermer dans cette dimension?» Siffla une voix glaciale sans pour autant être effrayante.

«Je...je...je suis désoléé..» Sans même comprendre, la petite fille s'excusait.

«C'est passé à un cheveux.. » Fit remarquer la voix (qui semblait réaliser sa propre chance) dont le regard c'était adouci

«Je ne voulais..p..pas!!»

L'ombre passa tout près de la petite fille et lui mûrmura;

«Ceci dit, part. Et évite de passer dans ce genre d'endroits la nuit. Sinon..»

Le froid redoubla de vigueur et la petite fille hochea la tête sans vouloir entendre la suite, les larmes aux yeux et continua de courrir jusqu'au bout de la ruelle. Sans doute une situation qui évitera une seconde rencontre indésirable.. qui sait, ça aurait pus mal finir?

De l'autre côté, l'ombre qui semblait si cruelle dans ce petit endroit sombre sorti de la noirceur pour marcher dans les rues vides. Ce n'était pas le fantôme d'une petite fille. Mais une poupée entièrement vêtue de blanc au regard dépourvu d'émotions à l'instant présent, avec pour seule couleur le rouge vif de ses yeux qui parcourait le paysage de son regard.
Le vent soufflait si fort que la robe blanche s'ondulait de plis et les longs cheveux de celle-ci s'élevaients comme une vague le long de son dos. À sa place, quelqu'un aurait sans doute pris froid, mais selon les circonstances, le froid et la chaleur constituaient ses éléments, son pouvoir. De quoi aurait-elle l'aire si ses propres attaques lui étaients regretables? sans doute d'une poupée innofensive condamnée à perdre sa 'vie' au Alice Game et ça.. il n'en était pas question.

Il s'agissait de Sei. Cette dernière marchait lentement, sans ressentir le froid et le vent qui perssistait autour d'elle. Sei ne savait pas trop ou aller puisque la ville lui était encore nouvelle. À force de marcher, la poupée s'interrompue, regarda le sol, penssive puis dressa ses poignets devant son visage et regarda longuement ses articulations sphèriques.
On dit que chaqun à ses problèmes, pour Sei, c'était vraiment la raison pour laquelle elle est devenue 'vivante' bien souvent elle a roché sur son existance, elle redoutait beaucoup de chose, et elle détestait penser à ça à un moment pareil! elle s'assied sur le bord du trottoir, laissant ses jambes droites dans la rue, elle observait ses pieds bouger de droite à gauche sans réel intérêt. Puis, une noix roulla jusqu'à elle et frôla sa main. Sei dirigea son regard sur celle-ci auquel un rongeur timide s'approchait.
Sei (amoureuse des animaux) la lui rendit et ne pus s'empêcher de le caresser. Elle le regarda un moment puis déclara à voix basse, endormie. En fermant légèrement ses paupières surmontés de cils clairs sur ses iris brillants.

«C'est fou comme le temps passe lentement.. »

Son esprit artificiel s'affola, tournoyant devant elle, elle le regarda et (comme toujours) se plaint

«Je sais ça, Aiku! mais.. bon voilà je peux encore attendre >< »

Puis, le rongeur bondit vers le parc de l'autre côté de la rue, Sei le regarda s'éloigner et, même si son esprit artificiel semblait lui parler (à force de jesticuler) Sei suivit la petite bête sachant qu'elle n'avait rien à faire en cette nuit. Même si un esprit artificiel est bien souvent dépourvu d'émotions visible, on comprend qu'Aikuchi est très déçu, présentement. Sei rejoind l'animal derrière un gros buisson, elle le caressa un moment puis, elle entendit la fin d'une phrase pas très loin. Par la suite, elle entendit plus clairement;

«Je vous prierais de vous montrer immédiatement, je ne trouve pas drôle que l’on me fasse marcher !»

Sei leva les yeux au ciel et écouta ce qui était demandé, elle pouffa ensuite un soupire et regarda l'écureuil. Elle avait immédiatement compris que c'était l'aura d'une poupée à qui appartenait la voix. Après avoir demandé à Aikuchi s'il voualit se battre du regard, L'esprit artificiel affirma le contraire et elle semblait alors déçue. Elle déposa donc le rongeur près de la sortie du buisson et l'animal sortit en courrant. Donnant l'impression que la poupée s'adressait à un animal.
Sei savait bien que si c'était une poupée, l'aura aurait été plus faible s'il n'y aurait eu que cet animal, donc elle jugea ne pas rester 'cachée' éternellement.
Elle se leva d'un coup et se redressa de derrière le petit arbuste, marcha subtilement vers la sortie du parc pleinement visible et se retourna vers la poupée (sans pour autant sortir du parc) sur la balancoire, la poupée aux yeux flash déclara avec une voix neutre, en penchant un peu la tête sur le côté;

«Plaît-il?»

Elle en profita pour regarder celle-ci, elle ne lui paraissait pas être une ennemie potentielle
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoshi Nozomino
°~L'étoile de l'espoir
avatar

Messages : 301
Amis/Ennemis : N'aime pas avoir d'enemis .. Donc elle considère tout le monde comme son ami...
Date d'inscription : 14/07/2009
Rosa Mystica : Une .. Et elle doit la garder...

MessageSujet: Re: Triste nuit   Dim 31 Jan - 3:37

[ Désoler, mon RP est tout Rikiki >/////< ]

Hoshi, attendait une réponse, toujours assise sur la balançoire, perçut un bruit derrière les buissons quand tout à coup elle vit une petite bestiole en sortir et se diriger vers elle. La poupée regarda de plus près, avec ses deux yeux respectivement mauve lilas et bleu océan, et remarqua que l’animal en question était un écureuil, elle aurait été déçue de le voir si elle n’aurait pas encore sentie la présence derrière les arbustes. Elle déploya son bras vers l’animal pour qu’il puisse la sentir, ce qu’il fit, ensuite il monta sur son bras et alla se poser sur son épaule. Puis, elle regarda de nouveau vers l’avant et attendit que la personne cachée se montre enfin. Puis, elle vit une silhouette se lever de derrière le buisson et marche de manière subtile vers la sortie. Elle la suivit des yeux, a cause de la taille de la personne, comprit vite qu’elle avait affaire à une poupée. Cela lui importait peu si la poupée s’en alla en l’ignorant ou non, tant qu’elle savait qu’elle n’avait pas imaginée de présence cela lui allait, elle n’avait pas perdu control d’elle-même et de ses pouvoirs. Puis, la poupée inconnue se tourna vers Hoshi laissant découvrir des yeux d’un rouge sang magnifique. Cette dernière pencha un peu la tête et dit d’une voie neutre :

- Plaît-il ?

Sur ce, la poupée descendit de la balançoire, d’un petit saut léger et gracieux et s’inclina devant l’Autre poupée au nom inconnu, pour lui présenter ses bonjours. Puis Hoshi, tout en se relevant, se présenta comme étant Hoshi Nozomino, une poupée créée durant l’ère d’Edo, elle dit aussi qu’elle était enchantée de faire sa rencontre. Elle remit son yukata en place puis prit le petit écureuil dans ses mains et lui chuchota à l’oreille qu’il devait maintenant rentrer dans sa ‘’ maison ‘’ quelle qu’elle soie. Semblant l’avoir entendu, l’écureuil sauta par terre et courra vers un arbre et monta sur son tronc pour finir par disparaitre, surement a tout jamais aux yeux d’Hoshi. Puis, la poupée aux yeux poètes s’avança de quelques pas vers la poupée inconnue et lui demanda :

- Euh… Quel est ton nom, si tu veux bien me le dire.


Après avoir dit cela, elle prit une de ses mèches de cheveux et la plaça devant sa poitrine et commença à jouer avec, laissant sur son visage un air distrait trompeur, car son esprit lui, avait reprit de clarté. Il y avait une douce brise dans le parc, elle était douce et légère, mais elle redonnait de l’énergie a Hoshi, une poupée au pouvoir du vent. Pour elle, le vent était dont de vie. L’air alimente le feu, nourri les poissons dans l’eau, fait respirer les humains, fait vivre les plantes…

De la ceinture de son Kimono d’été, elle sortit un éventail, abandonnant la mèche avec laquelle elle jouait, et commença à l’agiter doucement devant son visage pour que la brise soie plus forte, revigorant son esprit et ses pensées. Les couleurs et les motifs de l’éventail était accordé a ceux du Yukata. De fines branches descendaient le long des plis de la feuille pour qu’enfin elles se rejoignent à la fin et servent de place pour tenir. Le tout était simple en soie, mais était quand même magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sei

avatar

Messages : 13
Amis/Ennemis : *Sourire* Croyez-moi, vous ne voulez pas vous retrouvez ni dans l'un ni l'autre ..
Date d'inscription : 20/11/2009
Rosa Mystica : (Juste une en stoc u_u) Maiiis si vous voulez, je peux vous libérer de la vôtre ~ ? (Ce serait avec plaiiiiisir)

MessageSujet: Re: Triste nuit   Dim 28 Fév - 0:07

La Dark Maiden demeura quelques instants au centre de l'entrée du parc qui ne serait pas plus vide si elle quittait l'endroit, puisqu'une autre poupée s'y était déjà rendue pour une raison qu'elle ne chercha pas à décoder. Sei observa avec intérêt son interlocutrice, la gentillesse que dégageait cette dernière faisait éclore bon nombre de doutes dans l'esprit de la poupée vêtue de blanc. De ce fait, cette même poupée décida d'être davantage prudente, rare sont les 'gentilles poupées' qu'elle a croisé sur son chemin. Elle s'est adaptée aux circonstances assez voraces du jeu d'Alice et n'a pas usé de sa gentilesse souvent. Aikuchi prenait également ses distances face à l'étrangère tout en restant près de Sei qui ne bougeait pas, mis à part quelques pas impatients du fait qu'elle ne pouvait pas l'affronter, ni elle ni une autre poupée et qu'elle cherchait un refoulement quelque part, les combats s'annonçaient tardifs pour la poupée sans médium. Elle aurait pus se battre sans médium mais son pouvoir l'aurait vidé dès la première attaque et elle aurait perdue sa Rozae Mysticae. C'est alors que la poupée descendit délicatement de la balançoire sur laquelle elle s'était posée avant que Sei n'arrive dans le parc. Sei s'apprétait à saisir Aikuchi qui se tenait attentif du début à la fin également. Elle en profita pour regarder un peu plus attentivement, elle y remarqua des yeux bicolores. Bien que joli, Sei ne le démontra pas, son visage pâle était dépourvu d'émotions parfaitement déchiffrable à l'instant présent. Étant donné que la poupée ne disait rien non plus, leur conversation ressemblait à un coup de vent. Il faut dire que le temps refroidissait toujours un peu plus, chose qui n'était pas provoquée par la poupée du froid et de la chaleur. Son pouvoir, qu'il soit brulant ou glacial n'est causé que par un fort sentiment, de la colère ou de la tristesse. Néanmoins, le sentiment le plus présent en elle était la colère, elle ne croyait pas qu'une poupée puisse être aussi gentille qu'elle ne le laissait croire, surtout si elle participait au Alice Game, dans ce temps là, Sei avait de quoi se méfier. Aikuchi restait tout près de Sei qui, lorsqu'il entra dans son champ de vision, l'observa avec un regard insistant. Seule la poupée parvint à comprendre ce qu'il lui a retorqué en retour et, vu sa réaction, ce n'était pas ce qu'elle voulait entendre. Elle croisa les bras et remarqua la révérence de l'inconnue. C'était bien la première fois qu'une poupée faisait un tel geste pour saluer quelqu'un, chose qui intrigua Sei qui avait pour habitude d'attaquer sans se présenter.. peut-être aurait-elle du chemin à faire?

Ensuite, la poupée se présenta sous le nom d'Hoshi Nozomino, une poupée de l'ère d'Edo. La poupée échangea son regard neutre contre une mine perplexe qu'elle ne prêtait pas attention à dissimuler. Hoshi précisa être heureuse de faire sa connaisance, encore là, Sei était restée coincée dans l'aire d'Edo... cette poupée devait être vieille !

« L'ère d'Edo... » Marmonna-t-elle à l'intention d'elle-même et d'Aikuchi.

Tout en méditant cette information, elle regardait Aikuchi. Cela lui disait effectivement quelque chose, mais elle ne savait pas ou et par qui elle en avait entendu parler. Elle ne scrupta pas bien longtemps les recoins de sa mémoire qu'elle vit le visage de la personne qui lui avait parlé de cet ère. Cette 'vue' ne semblait pas lui procurer une grande joie puisqu'elle se mis à botter sauvagement un caillou du pied, heureusement dans une autre direction que la poupée qui semblait attendre que Sei lui retourne une présentation de sa personne. Il est vrai que la Dark Maiden n'a pas un passé heureu et plein de vie, de ce fait, penser au personnage qui a d'après elle tout 'gâché' ne parviendra pas à la rendre heureuse. Elle épargna Hoshi de voir le magnifique spectacle de rage qu'allait dévoiler Sei, malgré ses faux pas, elle arrive à se redresser et de reprendre le contrôle. La poupée repris son calme presqu'instentanément et regarda ensuite la réaction d'Hoshi Nozomino. Cette dernière s'avança vers la Dark Maiden qui fit un pas dans sa direction également.

« Euh... Quel est ton nom, si tu veux bien me le dire. »

Voici donc le retour des traditionelles rencontre de poupées... c'est fou comme elles se ressemble toutes! Néanmoins, Sei ne s'apprétait pas à faire l'une de ces révérance comme l'avait fait Hoshi, ce genre de signes respectueux ne lui ressemble pas et, il faut dire qu'elle trouverait le moyen de tomber. Sei n'était pas du genre à répondre une autre identitée que la sienne, qu'avait-elle à cacher? rien du tout...
Hoshi s'empara d'une longue mèche de cheveux noir pour jouer avec. Sei regarda la mèche puis regarda ensuite la poupée.

« Sei. »

Pour une fois, le son de sa voix n'était pas menaçant ou glacial, seulement neutre. Elle évita toute fois de révéler sa marque de 'Dark Maiden', son sens ne se révèle pas tout aussi charmant que celui des Rozen Maiden. Sei allait ajouter quelque chose mais se tut en voyant l'éventail. Elle jetta un regard souçieu à l'esprit artificiel de la poupée d'Edo. Son angoisse se dissipa lorsque l'objet s'annonçait être aussi banal qu'un autre sur le plan 'objet' et non une arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoshi Nozomino
°~L'étoile de l'espoir
avatar

Messages : 301
Amis/Ennemis : N'aime pas avoir d'enemis .. Donc elle considère tout le monde comme son ami...
Date d'inscription : 14/07/2009
Rosa Mystica : Une .. Et elle doit la garder...

MessageSujet: Re: Triste nuit   Lun 6 Sep - 8:02

[ OMG ça fessait longtemps que j'avais pas RP... donc désolé du court texte, il me faut juste du temps pour me remettre dedans xD ]

Sei. Voilà comment s'appelait la poupée qui se trouvait devant elle. Hoshi méditait sur cette nouvelle connaissance, la poupée semblait avoir un lourd passé et se méfier d'elle, la preuve était qu'Hoshi , quelques instant auparavant avait cru que Sei allait lui dire quelque chose juste au moment ou elle avait sortie son éventail, selon elle elle aurait peut-être eu peur d'une attaque surprise. Mais cela ne la préoccupais pas trop pour autant, elle ne pensait pas avoir l'air de vouloir la menacer, donc elle continua de faire une brise d'air plus forte que seul le vent naturel du parc grâce a son instrument.

Hoshi sentie par la suite une autre présence, celle d'un petit animal, rien de bien dangereux. La présence venait des buissons, encore ne fois, mais cette fois-ci elle avait senti la présence avec plus de clarté, ce qui lui mit un sourire au visage, mais en voyant un petit chat blanc crème avec quelques taches, elle se pencha en jetant un coup d'œil à Sei. Elle lui lança un sourire et se pencha vers le chaton qui tait maintenant près d'elle. elle le prit dans ses bras, la pauvre bête semblait s'être perdue loin de sa famille. Kokoro semblait être son nom si on lisait la petite plaque qui était sur son collier.La poupée d'edo se tourna vers Sei, et lui demanda :

- Vous aimez les animaux, Sei-San ?

Mais sans attendre de réponse claires, elle s'approcha d'elle, juste un peu pour lui laisser le choix de venir ou de refuser de venir voir le chat qui était blottit sur elle. De plus, grâce a cette petite créature, elle pus découvrir que Sei n'avait pas de mauvaise intentions, sinon l'animal l'aurait senti et ne serait pas venu et ne se serait pas laisser faire quand Hoshi l'avait prit dans ses mains et quand elle l'avait approché de la poupée au yeux rouges. Cela lui parut donc comme un bon signe. Elle attendit donc un réponse de la part de la poupée devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Triste nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Triste nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [-16] Une triste nuit [PV Gwen]
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Le triste passé du chaton abandonné
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♠ Яøzεη MΛιdeη ЯPG √2 ♣ :: { RPG } :: [La ville] :: [Parc]-
Sauter vers: